Accueil > Du Vin à l’Eau de Vie : La Distillation > La Distillation en quelques mots

La Distillation en quelques mots

du Brouillis à la Bonne Chauffe...

Distillation depuis 1965 :
1 Alambic de 11 Hl
1 Alambic de 25 Hl
Chauffage au gaz naturel
Refroidissement par eau pluviale recyclée

L’Alambic Charentais
est composé d’une chaudière – ou « marmite » –chauffée à feu nu et surmontée d’un chapiteau en forme d’olive ou d’oignon. Le chapiteau, prolongé par un col de cygne, se transforme en serpentin immergé dans un bassin réfrigérant appelé condenseur. C’est dans le serpentin que se condensent les vapeurs d’alcool. Il existe également un autre élément au centre de l’alambic mais qui est optionnel. Il s’agit du « réchauffe-vin » qui permet de préchauffer le vin pour les cycles suivants et donc de réaliser des économies d’énergie.

La distillation s’effectue en deux cycles ou « chauffes » de 12h :

- La première étape consiste à porter à ébullition le vin non filtré pour que les vapeurs d’alcool s’acheminent à travers le chapiteau, le col de cygne puis le serpentin. On obtient alors un liquide légèrement trouble : le « brouillis »

- La seconde étape consiste à distiller ce brouillis : c’est la « bonne chauffe ». Seul le « cœur de chauffe » de ce second passage dans l’alambic donnera une eau-de-vie claire et limpide.

Les choix du distillateur dans la température de chauffe, les proportions de brouillis, de vin, de lies, donneront au cognac sa personnalité.

Nous appliquons la Méthode Rémy Martin :
Distillation complète des vins + lies
Faible volume d’étêtage
1ère distillation : température de coulage @ 13°C
2nde distillation : température de coulage @ 18°C

Nous obtenons ainsi une eau-de-vie plus ronde, plus grasse, avec une meilleure aptitude au vieillissement.

Accueil | | Plan du site | Contact
CopyRight © Cognac Grande Champagne Michel 2017 | Réalisation Pro Service Office Charente (16)